•  

    Que tourne et chante ainsi 

    Notre monde

    Ronde lointaine... 

    L' école  serpentait en folie

    Une  farandole de pastourelles 

    Ou tournaient garçons et demoiselles

    Ronde lointaine...

    En sarabande, près des bois de chênes

    Non loin de la timide source

    D' une douce et claire fontaine 

    Ronde lointaine...

    Enchantement d’une sortie de ruche

    Au bois joli, ou il faisait bon s'évader 

    Dans la clairière, ramasser les lauriers 

    Chercher le loup, ou s' était-il terré?

    Alors qu’une belle danse d’écoliers  

    Tournait la quadrille enfantine  

    D’ où résonnaient mille contines 

    Ronde lointaine... 

    Nous reviendrons au bois, « danser »

    Y voir un jour, les nains de la forêt 

    Ronde lointaine...

    Quelle jolie ronde de Marjolaines 

    Aubaine des beaux champs de blé

    D'une rivière et son clapotis

    A l' eau plus claire que jamais

    Ronde lointaine...

    Nous repartirons en bandes écolières 

    Un jour, nous allant promener

    Ronde lointaine... 

    Quand les lauriers refleuriront

    Tous ensemble, nous y reviendrons...

    Ronde lointaine...


    2 commentaires
  •  


    2 commentaires
  • Amicalement

    C’est un mot joli, qui vient de l’enfance

    Un mot ennemi de l’indifférence

    C’est un mot facile qu’on nous

    a appris

    Qui mêle à la fois le cœur et l’esprit

    Bien ancré dans nos habitudes

    Il reste le reflet de la gratitude

    Il sait être doux tout en restant fort

    Quand on le reçoit, c’est un réconfort

    A cette époque de l’année

    Il serait bien singulier

    Que l’'amitié reste muette

    C’est en tous les cas

    Ce qu'écrit ma plume d'encre violette

    Sans pour autant vous adresser

    Quelques futiles compliments

    Je forme des vœux de sincérité

    En vous souhaitant, une solide santé

    A toutes et tous "Vous qui me lirez" 

    (Très belle et Heureuse Année...)

    Image associée 


    1 commentaire
  • Pour l'an qui commence... 

    Bonne Année à vous tous et toutes

    Je vous espère une belle route

    Je vous souhaite, pour l’an à naître

    La bonne santé et le bien-être

    C’est à minuit que le carillonneur

    Vous sonnera plein de bonheur

    Une Année neuve arrive,

    L'autre bientôt s'en ira

    Emportant avec elle, nos tracas

    Semant Santé Bonheur et Joie

    Pour vous tous et le monde entier

    Que "Nouvel  An," efface les plaies

    Que les étoiles, ce premier janvier

    Brillent pour vous protéger

    Image associée

    Décembre s’en va

    Janvier lui prend le pas

    Je vous offre mes voeux de bonheur

    Belle Année...Très Bon réveillon...

    Résultat de recherche d'images pour "gifs feux d'artifices animés"

    Chantal ♥

     


    2 commentaires
  •  

    Merci à toi Yves, pour ce très beau texte.

    Yves...


    votre commentaire
  • Tous mes meilleurs voeux

    A toutes et tous

    Qu’en ces jours de fêtes

    L’esprit de Noël

    Vous rende  tous heureux 


    1 commentaire
  • Une licorne pour Noël 

     

    Rêver et croire c'est l'espoir Tous mes voeux de bonheur A toutes et tous 

    Selon la légende

    la Licorne combattait violemment

    pour sa vie

     Contre la méchanceté des hommes

    Qui la chassaient et souhaitaient

    la capturer afin de s’approprier  

    sa corne dite magique

     

    Image associée

    Les Licornes seraient à même

    De savoir qui peut les approcher 

    Puisqu'elles lisent dans nos rêves

    Dans nos pensées.

    Image associée

    Longtemps désabusées

    Par la cruauté de l' Homme

    la Licorne a finalement fait le choix

    De quitter notre planète...

    Il y a de cela bien longtemps. .

     Image associée

    Il paraîtrait néanmoins

    Qu'elle resterait à l'écoute

    Des quelques êtres au coeur pur

    Et qu'elle consentirait parfois

    A aider certains d'entre eux 

    A réaliser leurs voeux 

    Image associée

    Cependant,

    Elle ne réapparaîtra en ce monde

    Que lorsque la Paix y régnera

     Nous devons donc, en ces fêtes

    Beaucoup prier et y croire

    Joyeux Noël d’Amour

    Que vos voeux se réalisent


    1 commentaire
  • Un dix neuf décembre...

     Je sais tant, me souvenir

    "Mon amie, ma complice" 

    Les matins, main dans ta main

    Nous trottions le chemin

    Toujours coquettes et bien mises

    De  beaux rubans, tu étais coiffée

    Au petit jour, en sautillant

    Nous gagnions  la vieille école

    Un dix neuf décembre...

    Les photos de ces souvenirs 

    Je les trouve dans mes tiroirs  

    Cette amitié de blanc et noir 

    Reste gravée sur papiers jaunis 

    Tu y es pourtant, aussi jolie 

    Un dix neuf décembre... 

     Mon âme-soeur

    « Ma grande amie »  

    Que de rires partagés  

    Dans cet avant, d'ou tu es partie

    Un dix neuf décembre...

    Zeize  printemps, c'est  tôt  pour s’envoler 

    Tu as si peu visionné de la vie 

    Notre enfance reste un trésor 

    J'y ai coulé mes fondations.

    Tout ce temps, à grandir dans tes pas 

    J'aime, te garder près de moi

    Nous avons  trop  pensé  l' avenir

    Au delà d'ou, tu n'as pu aller...

    Un dix neuf décembre...


    2 commentaires
  • Souvenirs d'un bol de lait ! 

    La vieille école est enneigée

    Et le vieux poêle est encrassé

    Dans la cour des grands tilleuls

    Très peu d’enfants s’y amusent

    Souvenirs d'un bol de lait !

    Dans la classe ou il fait froid

    Les mains tremblent sur l’encrier

    La cantinière de l’école

    Apporte enfin le bol de lait

    Souvenirs d'un grand bol de lait !

    Des petites mains s’en approchent 

    S’en saisissent et s’y réchauffent

    Souvenirs d'un grand bol de lait !

    Je me souviens de ce breuvage 

    Que nous buvions en enfants sages

    Il creuse mon cœur de souvenirs 

    De blanc de lait sur blanc de neige

    Souvenirs d'un grand bol de lait !

    Dans l’attente d’un beau Noël

    Et d’un bonhomme venu du ciel

    C/Del

    Souvenirs d'un grand bol de lait !


    1 commentaire

  • 2 commentaires
  •  

     

    Heureuses fêtes

    A toutes et tous 

    Soyez comblés et heureux

    ♥ Beau Noël ma Nathie ♥


    1 commentaire
  • Ce n'est pas tant les animaux que les hommes qui m'effraient

    L ' Aigle et la Pie

     

    L’aigle, ce roi des airs

    Croise par malchance

    Dame pie

     

    Vulgaire de langage et bien chipie
    En survolant un bout de prairie
    Le hasard les fait se croiser

    L’ aigle tout esseulé

    Ayant déjà fort bien dîné
    La rassure et lui dit:

     Volons donc

    Tous deux en compagnie

    Ce maître des cieux

    Souvent sennuie

     

    Notre bavarde pie,

    Accepte sans cérémonie
    Caquette et  jase au plus qu’elle peut
    Sur celui-ci, sur celui-là

    Sur tout, sur rien
    Semant si bien le mal, en inventant
    Elle sait tout sur tous

    Notre médisante agasse
    Aimant broder de tout ce qui passe
    Sautillant de place en place
    Elle critique, elle  jacasse,

     Bien de trop, notre petite bécasse

    Déplaisant fort à sa majesté l’aigle
    Qui n’en pouvant plus de col
    ère
    Lui impose de regagner sa demeure

    Vous avez un trop long bec

    Vilaine pie  

    Je nai que faire 

    Dune babillarde telle que vous 

    Lorsque j’agresse, très chère

    Ce n’est que pour me nourrir

     

    Alors que vous déversez et massacrez 

    Juste pour le plaisir

    Ce n'est pas tant les animaux que les hommes qui m'effraient 

    Morale d'une telle histoire:

    Critiqueurs, faux amis,

    A l’air faussement gracieux

    A rapporter toujours du vent

    Sachez que par le temps

    Vous vous en rendrez aux yeux de tous

    Infréquentables et odieux


    2 commentaires
  •  

    De trous noirs

    En devoirs de belles mémoires

    Je garde l’inoubliable

    De cette enfant qui fut moi

    Le fil des courants passants

    Me souffle mes amours d’autrefois

    Cette école des serments de foi

    En bonne tutrice, m’a gardée droite

    J’en ai appris pour l’histoire

    Le respect et mes devoirs

    Et si la cour, est  en quarantaine

    Elle préserve toutefois, nos songes et nos lois

    D’un geste appuyé sur le cœur

    Je dis à tous que je les aime

    Et que longtemps, je reviendrai

    Leur rappeler, nos folles années de bonheur.

    C.Del.


    2 commentaires
  • Pensées et Bisous


    1 commentaire
  • « Le cancre », ce mot horrible 

    Désignant celui qui n’avançait pas bien  

    Justice pour un cancre...

    Caché en fond, seul dans son coin

    Le regard triste et errant

    Coiffé  parfois d’un bonnet d’âne

    L ' enfant fixait en s’évadant 

    Des ribambelles d’oiseaux du ciel  

    Dans ces classes  parfois noirâtres

    Ou voyageait la prime-enfance

    Le cancre y rejoignait « pour la honte »

    La compagnie du grand poêle de fonte 

     

    Pour celui dont l’esprit fut « méfiance »

    Pour l’élève qui croit, qu’il n’y parviendra pas

    Dans chaque moment de ses peines ou ses joies

    Dans chaque rire, ou larme qu’il versera

    Il en retiendra "chansons et poèmes"

    Même si sa place est tapissée de problèmes  

    Ou de ces dates, que l’on retenait avec peine

     

    Même seul, en fond de classe

    Là ou personne ne l’entend ou ne l’aime

    Il apprendra ce qu’il n’aurait pas cru

    Défiant ainsi la tyrannie d’un maître 

    Qui lui, ne le voyait pas comme un être

    Ne l'ayant jamais écouté, ni même entendu

    N ' attend-on pas d’un enseignant

    D’ instruire chacun, sans jugement…

    Justice pour un cancre...

    Notre vieille dame  "communale"  

    Se serait-elle parfois, montrée  "déloyale" ?


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires